Archive | Histoire de Valencia

Histoire de Valencia

Histoire de Valencia

Après l’établissement des Grecs et des Carthaginois sur les rives du fleuve Tyris, puis la seconde guerre Puniques, les Romains fondèrent en 138 av. JC la ville de Valentia, qui en conserve encore le nom.

Les invasions barbares ainsi que la chute de l’empire romain auront pour conséquence la ruralisation et la presque disparition des activités commerciales. Valencia passe tout de suite sous l’influence Wisigothique, peu connue ; période au cours de laquelle furent frappées les premières pièces de monnaie de la ville où elle fut le siège d’un important Concile (moitié du VIème siècle).

La montée des luttes intestines, les problèmes économiques et le début de la peste ont ouvert la voix pour que l’Islam, profitant de ce chaos interne, occupe pacifiquement Valencia en l’an 709.

Dès lors, la ville de Valencia recommence à vivre des temps de prospérité, grâce à l’amélioration du système d’irrigation créé par les romains, et au réveil de l’économie du fait de la croissance de l’activité de production de matériaux tels que le papier, la soie, le cuir, les tissus, la céramique, le verre et l’argent. A la mort d’Almanzor, l’Etat est divisé.

Valencia tombe alors entre les mains de Rodrigo Diaz de Vivar, « El Cid », qui gouvernera pendant quelques années la ville jusqu’à sa mort. Puis, elle fut finalement reconquise en 1238 par Jaime Ier d’Aragon.

Au cours du XVème siècle, Valencia connut un développement vertigineux, avec une croissance démographique extraordinaire : de 4000 habitants au début du siècle, elle en comptera 80.000 en 1483. La production agricole, industrielle et commerciale connaît alors une croissance sans précédent. Lors du règne d’Alfonse le Magnanime, Valencia devient une des capitales européenne de par sa culture et ses activités financières.

A la fin du siècle, le maintien de la politique de la Méditerranée, le soutien financier fourni par les banquiers à la ville de Valencia et à la Couronne Espagnole, et la découverte de l’Amérique créèrent un problème de perte de capital et la tendance des classes aisées à vivre de leur rente, avec pour conséquence l’augmentation des prix et une diminution du commerce, qui provoqua, un soulèvement de la part des syndicats, sans aucun résultat.

Au XVII siècle, l’expulsion des Maures et des Hébreux, et le pouvoir croissant de la noblesse provoqueront la ruine du pays.

A la mort du Roi Carlos II d’Espagne et durant la guerre de succession entre l’Autriche et les Bourbons, renait la querelle entre les paysans « Maulets » et la noblesse « botitlers ». Ces derniers seront les vainqueurs de la bataille d’Almansa en 1707, débouchant sur une forte répression et renforçant la monarchie centraliste, tandis qu’une dégradation culturelle et politique s’installe progressivement.

Le XIXème siècle commence avec des épidémies dans la population et des perspectives de suppression des libertés, en raison de l’instauration de l’absolutisme suite au retour de Fernando VII, plus tard, pendant la guerre « Carlista », avec l’échec des républicains.

La classe moyenne sera la grande bénéficiaire de cette période, offrant son soutien à la monarchie et profitant du boom des exportations et des finances.

L’amélioration et l’expansion de l’horticulture, l’exportation des agrumes, du vin et du riz, la création de nouveaux moyens de transport et l’émergence au début du vingtième siècle de l’industrie de la métallurgie, des usines du secteur textile et des centrales électriques, permettront de donner en 1909 une nouvelle image de l’industrie valencienne.

Au cours de la brève période de la guerre civile, entre novembre 1936 et octobre 1937, Valencia devint le siège du gouvernement républicain.

L’économie ne redémarrera pas avant les années 60, période de sortie de la récession économique mondiale. L’importante croissance économique mise en évidence dans le secteur industriel et agricole espagnol provoquera une croissance démographique importante également grâce à l’augmentation des immigrés.

Comptant actuellement plus de 800.000 habitants, Valencia est la capitale de la Generalitat Valenciana, qui comprend la province de Castellon, Valencia et Alicante.

Posted in Histoire de Valencia0 Comments